du 21 au 24 Mai 2020 à Tauves, Puy-de-Dôme

"Survivre ou bien Vivre ?"

L’humanité privilégie l’intellect, outil grâce auquel elle doit sa suprématie sur la « nature ». Elle se met elle-même en péril en amenant par ses découvertes et son progrès technologique, une situation inédite. Il s’agit de la réduction de la biodiversité, de l’annihilation du couvert forestier, de ce fait la raréfaction de l’eau douce et surtout de la mise à mort des terres par l’empoisonnement des sols et des eaux, sans oublier l’air !
Les yogis ont élargi leur identité à l’univers entier, incluant toutes les espèces vivantes et toutes les choses inanimées.


Dans le yoga sûtra de Patanjali, on peut trouver une indication pertinente pour aller vers un autre destin que celui qui nous pend au nez. Toutefois c’est avant tout une affaire individuelle : se connaître et dès lors, changer d’intentions, d’attitudes et d’actions. Privilégier le Vivant, la coopération, l’entraide, le respect, la protection des plus faibles et des plus démunis. Chaque goutte d’eau compte dans le processus de transformation de l’Océan.


Dans le troisième chapitre au sûtra 34, il est énoncé que c’est en écoutant son coeur que l’on peut voir les fonctionnements du « citta ».
Ensuite, au sûtra 48, il est énoncé que la pensée devient fulgurante, qu’adviennent un état d’indépendance et la conquête de la source de toutes les expériences lorsqu’on est devenu intensément attentifs à la nature des sens et des sensations.
Pour conclure, en III 55 que la Solitude essentielle résulte de la transparence équivalente de l’intelligence et de la conscience.
Privilégiant l’intelligence : buddhi et sa manifestation : viveka, Patanjali nous ouvre la Voie Royale de la Connaissance libératrice : Prajnâ.


Ce stage nous conduira à nous interroger sur les raisons pour lesquelles nous restons prisonniers de l’instinct de survie et nous nous privons de la liberté et de la joie d’être, privilèges des vrais yogis.

 

Pour télécharger le bulletin d’information : CLIQUER ICI